Skip to main content

Chalet NORMALIE tel : 00 33 (0)6 08 81 19 19 e-mail : normalie@free.fr

Chalet individuel en station de ski - La Norma

Accueil - Premier contact
Chalet Normalie
Chalet Marmottes 101
Demi chalet Ecureuil 87
LA NORMA
Ski Glisse ESF Pistes
Hiver
Ete
Activites Animations
Enfant Famille
Savoie et Maurienne
Cascade
Centrale hydroelectrique
Chateaux Forts
Climat en Maurienne
Cols de montagne
Cuisine De Savoie
Etape vers l'Italie
Faune de montagne
Flore De Montagne
Fort Saint Gobain
Fromages de Savoie
Insectes De Montagne
L'Aura
Lacs de montagne
Marché
Monolithe De Sardieres
Mont Cenis
Musée de l'Opinel
Partenaires
Parc De La Vanoise
Patrimoine Et Culture
Pont Du Diable
Sommets de Maurienne
Village de Savoie
Vin De Savoie
Tarif Planning Contrat
Une année à la montagne
Week-End en chalet
Comment venir
Contact
Choose your language

Conditions météo en maurienne
(secteur Modane-Haute-Maurienne)

Comme toutes les vallées de montagne, la Haute-Maurienne a une particularité climatique,
et non des moindres, car la chaine frontalière qui la sépare de l'Italie est une véritable barrière climatique qui augmente la difficulté des prévisions météo.
De plus , les stations prévisionnistes de SAVOIE sont basées en plaine à VOGLANS et en Tarentaise à BOURG-ST-MAURICE.
Les phénomènes qui faussent ces prévisions sont principalement des régimes de sud ou des retours d'est.
Lors de régimes de sud, les vents de foehn et de lombarde (vent violent venant d'Italie, passant par le col du Mont-Cenis, point faible de la chaine frontalière de Haute-Maurienne) jouent un rôle important dans le temps qu'il va faire. Ces vents peuvent retarder, voire empêcher toute perturbation d'ouest ou de nord d'atteindre la Haute-Maurienne, créant ainsi une situation de temps transitoire entre beau et mauvais temps , ou peu de précipitations tombent.
Ce type de temps nous amène de l'air chaud et sec.
D'autre part, la pression atmosphérique peut rester élevée sans pour autant qu'il fasse très beau:
voiles de nuages élevés, stratocumulus débordant de la chaine frontalière,grisaille ..........
les retours d'est sont aussi spécifiques: il peut tomber des quantités de précipitations à des endroits très localisés, alors qu'à quelques kilomètres de là, rien ne se passe.
Par contre, lorsque les anticyclones s'installent , le climat est particulièrement beau et sec, surtout l'hiver, alors que plus bas dans la vallée les grisailles masquent le soleil.
Lors de régime de nord, les perturbation amènent du froid et des précipitations (pluie ou neige à basse altitude). Le mistral peut aussi se fait sentir jusque dans notre vallée, et le froid s'installe alors de façon brusque, mais avec du soleil (le vent chasse les nuages....).
La barrière climatique entre la Haute-Maurienne et l'Italie est vraiment significative:
L'hiver et l'été , il fait parfois très beau en Haute-Maurienne, alors qu'une épaisse couche nuageuse masque la soleil dans les vallée italiennes, cette couche pouvant déborder par le col du Mont-Cenis, voire aussi par le petit Mont-Cenis au dessus de BRAMANS.
L'hiver, il peut y avoir beaucoup de neige en Haute-Maurienne, alors qu'en Italie, il n'y a pas de neige jusqu'à très haute altitude. L'inverse se produit aussi parfois.
 
En bref, la Haute-Maurienne bénéficie en général d'un climat assez sec sur l'année.
Les précipitations durent rarement longtemps, et le temps peut changer très rapidement au profit d'éclaircies.
Certes, les vents restent présents tout au long des saisons, mais ils contribuent à réguler les éclaircies et les perturbations.
Les nombreuses vallées perpendiculaires à la Haute-Maurienne et à l'Italie jouent un rôle important lors d'éclaircies: de MODANE à BONNEVAL, le temps peut varier plusieurs fois..
 
Conseil: pour les bulletins météo: lorsque les conditions météo sont instables, il faut prendre le bulletin montagne de BOURG-ST-MAURICE (08-36-38-02-73 code 2), et le bulletin de BRIANCON (08-36-68-02-05) et faire la part des choses.
 

Généralités sur la météo de montagne

En montagne, les conditions météo changent rapidement. Les phénomènes perturbateurs sont souvent plus violents qu'en plaine.Les mauvaises conditions atmosphériques augmentent les difficultés et créent des risques supplémentaires.
D'excellentes conditions peuvent paradoxalement engendrer d'autres risques.

Le vent

Souvent, en montagne, le vent est sujet à de brusques changements de direction et de force, par suite de courants d'air ascendants, descendants, ou rabattants, le long des parois, dans les vallons encaissés, sans qu'il ait fait l'objet de prévisions dans les bulletins météorologiques, il peut faire courir des dangers:
- aux adeptes du vol libre: parapentes, delta
- aux personnes qui progressent en terrains difficiles et instable: perte d'équilibre, chute de pierres.
- d'une manière générale, à tous ceux qui passent d'un endroit abrité à un site exposé: col, crêtes.
- aux personnes longtemps exposées sans protection: forte perte calorique par convection pouvant entrainer une hypothermie.
facteur aggravant: lorsqu'il est associé à d'autres phénomènes : froid, pluie, neige.
Effets sur la neige :
- particulièrement importants, sont à l'origine de la formation d'accumulations: plaques à vent, corniches, congères, avalanches.
 
Schéma du mécanisme du foehn:

 

Photo d'une situation de foehn:

Les variations de températures

généralement liées:
- à l'arrivée de perturbations, à de fortes précipitations, à un fort refroidissement nocturne, au foehn.
- à l'influence du vent.
- à l'enneigement du sol ainsi qu'au retour du beau temps.
Une information primordiale est donnée sous la forme de l'altitude de l'isotherme 0°.
Isotherme 0°= surface fictive regroupant les points de l'atmosphère ou la température est égale à 0° C.
L'altitude de l'isotherme 0° caractérise l'air. L'isotherme 0°, pour l'alpiniste ou le skieur doit avoir une valeur de repère. Elle indique si l'air est plus ou moins froid ou plus ou moins chaud en altitude. Les fluctuations de l'isotherme 0° accompagnent les changements de masses d'air (passage de perturbation), la stabilité de l'isotherme 0° indique une situation sans évolution notable.
Conséquences:
A la hausse
-ramollissement de surface pouvant donner lieu à des chutes de pierres, des coulées de neige, des avalanches.
- fragilisation ou disparition des ponts de neige sur les crevasses ou sur les torrents.
A la baisse:
- le plus souvent un facteur de sécurité. en été, un fort regel sécurise la progression sur une surface enneigée et limite les risques de chute de pierres.
- il peut y avoir danger si l'équipement individuel est insuffisant .
variations brutales:
- le temps change vite en montagne
- le coup de froid, comme le coup de chaleur, peut intervenir et avoir des conséquences fâcheuses si des précautions n'ont pas été prises.
- l'équipement personnel doit être adapté à des écarts de température.
 
tableau indiquant les valeurs des températures sur la peau en fonction du froid et du vent:

Les précipitations

Pluie:
- La pluie s'accompagne souvent d'un refroidissement .
- Les fortes averses entraînent fréquemment des montées soudaines dues au niveau des ruisseaux et torrents ainsi que des gonflements de cours d'eau souterrains.
- des pluies persistantes peuvent être à l'origine de glissements de terrain et d'écroulements rocheux.
- Dans tous les cas, les surfaces deviennent glissantes, le franchissement des torrents difficiles et les chutes de pierres sont à craindre.
- Tout refroidissement brusque survenant pendant ou après une chute de pluie peur recouvrir le sol et les parois d'une couche de glace (verglas) ou devenir un danger mortel pour une personne dont les vêtements sont mouillés.
 Neige:
- La chute de neige a pour effet de réduire considérablement la visibilité, entraînant la perte des repères visuels
- elle gêne la progression .
- Un refroidissement peut faire descendre sa limite à basse altitude, même en été.
- Les chutes intervenant hors-saison "plâtrent" la montagne et empêchent souvent toute escalade pendant au minimum trois jours.
- L'accumulation de neige peut provoquer des avalanches.

L'orage et la foudre

L'orage:

- Annoncé par des coups de vent avec des courants ascendants très forts.

- Il apporte des éléments d'inconfort supplémentaires physiques et psychologiques.

- Par sa soudaineté, sa rapidité, et sa violence, il est plus dangereux qu'en plaine.

- Les turbulences peuvent être ressenties jusqu'à plus de 20 km du nuage.

- Il s'accompagne d'averses, de pluie, neige ou grêle.

 La foudre:

Danger majeur.

- Difficulté très grande en cas d'impact direct de se soustraire au risque.

- Caractéristiques électriques élevées : hautes températures ( 8000 à 30 000 °C), hautes intensités ( 25 000 ampères ), temps de contact très bref (1/1 000 à 1/10 000 de seconde).

- Chances de survies infimes.

Quelques principes à respecter:

- Eviter les crêtes.

- Surpris sur un sommet : descendre le plus bas et le plus rapidement possible en évitant d'emprunter les arêtes de la montagne.

- Eloigner de soi toute pièce métallique (piolet, crampons, mousquetons, pitons, etc...)

- Ne pas stationner sous les arbres et les rocher surtout lorsqu'ils sont isolés, ni sous les surplombs ou sous tout ce qui peut être conducteur (eau qui ruisselle le long d'une paroi).

- S'asseoir par terre.

- Eviter de se faire mouiller (couverture de survie).

Comment doit-on aborder la montagne?
En montagne, même pour de courtes randonnées,
il faut toujours emporter avec soi dans le sac de quoi se prémunir contre les effets:
- d'une baisse importante de température : pull-over, survêtement en duvet, gants, couverture de survie.
- du vent, de la pluie, de la neige,: coupe-vent, imperméable protégeant également le sac.
- du soleil: lunettes avec verres filtrants, chapeau, pommade de protection anti-solaire, boisson (eau).
- du brouillard: carte, boussole.
Etre équipé d'une bonne paire de chaussures.
Rappel des signaux internationnaux d'alarme en montagne: